L’offre que vous souhaitez consulter n’est plus en ligne.

Responsable scientifique h/f

EPCC MEMORIAL CAMP DE RIVESALTES  |  Titulaire, Contractuel

En Bref

  • Lieu de travail : Pyrenees-Orientales
  • Catégorie : A
  • Date de publication : 28/05/2020
  • Salaire : Non communiqué

Employeur

Le Mémorial du Camp de Rivesaltes a été inauguré en octobre 2015 au milieu des ruines de l’ancien camp. Cette marque dans l’espace en fait un lieu unique qui rend compte des deux traumatismes du second vingtième siècle français, la Seconde Guerre mondiale et les guerres coloniales. Le déplacement forcé des populations, l’appréhension de l’Autre comme un indésirable et cette forme d’enfermement constituent comme un fil rouge de cette histoire, de ces histoires. Juifs, Espagnols, Tsiganes constituèrent l’essentiel de la population enfermée par internement administratif à partir de janvier 1941. Le camp de Rivesaltes fut même à l’automne 1942 le centre interrégional de rassemblement et de déportation des Juifs de zone sud, ce que Serge Klarsfeld a appelé « le Drancy de zone sud ». Dans les suites de la Libération, après avoir accueilli, quelque temps, des suspects de collaboration, ce fut principalement un important camp de prisonniers de guerre allemands. Avec plusieurs affectations ensuite, restant camp militaire, il est alors entraîné dans l’histoire de la guerre d’Algérie voyant passer les conscrits en partance pour l’Algérie, servant de prison pour quelques centaines de FLN puis devenant le principal centre pour les harkis après les accords d’Évian. En fin de période, on trouve même un Centre de Rétention Administrative. La difficulté du défi que représente ce musée tient dans la nécessité de rendre compte de toutes ces histoires et de toutes ces mémoires. Si l’on repère des fils rouges, il est nécessaire de savoir aussi repérer les différences. Si nous parlons mémoire, savoir bien lire et comprendre cette histoire complexe est un facteur de convergence mémorielle.

C’est donc peu dire le poids de l’histoire dont doit rendre compte le Mémorial du camp de Rivesaltes, d’autant qu’il est conduit à prendre en compte les thématiques qui font son histoire, comme les déplacements forcés de population, qui continuent massivement aujourd’hui, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie dont on sait, malheureusement, qu’ils restent d’actualité.

 

Le Mémorial se veut donc un lieu de connaissance. C’est une histoire dont on doit rendre compte, mais en ayant en tête l’importance et la nécessité d’une ouverture pluridisciplinaire qui sont l’une des caractéristiques du travail mené depuis des années par l’équipe. C’est aussi, bien sûr, un lieu privilégié d’éducation à la citoyenneté.

 

Le Mémorial du Camp de Rivesaltes est administré par un Établissement Public de Coopération Culturelle / EPA, porté par deux collectivités : la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et le Département des Pyrénées-Orientales. L’EPCC est présidé par Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

La DILCRAH – Délégation Interministérielle de Lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et les Haines LGBT, la DPMA – Direction des Patrimoines de la Mémoire et des Archives du Ministère de la Défense et l’ONACGV – Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre soutiennent les activités du Mémorial par conventions pluriannuelles.

 

Présidé par Denis Peschanski, historien, directeur de recherche au CNRS, un Conseil scientifique, dont les 20 membres sont issus de différentes sciences humaines et sociales, et de sciences dites « dures », comme les neurosciences, apporte son expertise et sa validation aux projets conduits par le Mémorial.

Poste

Missions :

L’Établissement Public de Coopération Culturelle du Mémorial du Camp de Rivesaltes recrute

 Un(e) Responsable scientifique

Catégorie A

(à compter du 1er septembre 2020)

           

            Descriptif du poste :

 

Le ou la responsable scientifique aura la responsabilité de proposer une stratégie de recherche et de développement du projet scientifique qui visera à positionner le Mémorial comme un lieu référent.

Il/elle travaillera en lien étroit avec le Conseil scientifique.

Il/elle proposera une programmation scientifique et conduira les projets menés par le Mémorial notamment dans le cadre du plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme et du « parcours des mémoires et des identités issues de l’immigration en Occitanie ».

 

Il/elle aura la charge de :

  • Enrichir et valoriser les ressources : dons, témoignages, archives, etc.
  • Développer les travaux de recherche scientifique concernant toutes les périodes de l’histoire du camp,
  • Organiser et participer à des colloques, séminaires, journées d’études, etc.
  • Faire connaître et valoriser les activités scientifiques de l’établissement au niveau national et international,
  • Développer des liens avec les autres structures ayant des missions similaires à celles du Mémorial en France et à l’international,
  • Initier des projets et des collaborations avec les universités françaises et internationales,
  • Contribuer à la politique éditoriale sur les sujets scientifiques,
  • Coordonner et encadrer le travail pédagogique de l’équipe de médiation en lien avec le service éducatif,
  • Encadrer les missions du CIFRE.

Profil

Temps complet – Catégorie A

Profil :

Niveau minimum : Doctorat ou Master II en Histoire contemporaine ou Sociologie.
Maitrise exigée de l’anglais (oral et écrit) et maitrise recherchée d’une autre langue (ex : espagnol).

Maitrise de l’outil informatique et des logiciels de traitement des données.

Permis B

            Compétences :
 

  • Capacité à la direction de projet
  • Manager une équipe
  • Aisance relationnelle
  • Capacités et aisance rédactionnelles
  • Travail en équipe
  • Maîtrise de l'outil informatique
  • Transmettre les informations et rendre compte des actions
  • Planifier et respecter des délais
  • Rigueur et organisation

Conditions d'exercice du métier :

 

Autonomie et responsabilité

Autonome dans son organisation, il ou elle a la responsabilité de mettre en œuvre le projet scientifique validé par le Conseil d’Administration.

 

Moyens et ressources

Équipements informatiques et de communication pour gérer et communiquer ses informations. Réalisation d’une veille des publications et de la documentation relative au projet du Mémorial.

 

Relations internes et externes

Travail en relation avec les autres services du mémorial : communication, accueil, médiation, service éducatif, ressources, technique et administratif.

Relations externes avec les partenaires, les prestataires de service ou de conseils, etc.

 

Environnement de travail

Le ou la responsable scientifique travaille au Mémorial et se déplace sur ordre de mission pour l'entreprise afin de coordonner et participer à la mise en œuvre des actions.

Les événements et les déplacements extérieurs peuvent entraîner des horaires irréguliers.

 

Informations
employeur

Candidature

Le candidat devra remettre, à l’appui de sa candidature, un document de 5 pages maximum présentant les orientations scientifiques proposées pour le Mémorial à court et moyen termes. Ce document permettra notamment d’apprécier sa perception des enjeux de développement scientifique du Mémorial et sa capacité à y répondre ainsi que sa connaissance du réseau scientifique.

 

Informations :

 

Les candidatures (lettre de motivation + CV + note d’orientation) sont à adresser avant le 23 juin 2020 :

À Madame la Présidente

EPCC du Mémorial du Camp de Rivesaltes

Avenue Christian Bourquin

66600 Salses-le-Château

et/ou par mail à :

  francoise.roux@memorialcamprivesaltes.fr